Chers visiteurs, Nous vous informons qu’à partir du 3 septembre, la section Actualités sera retirée du site. Merci à tous de nous avoir suivis en ligne.
Surveillez notre grille horaire pour ne pas manquer nos journaux télévisés, nos prochaines émissions d’actualité et nos documentaires d’ici et d’ailleurs. À bientôt sur nos ondes !

Consulter la grille horaire >>

Actualités

Anonymous / The Associated Press

Anonymous / The Associated Press

Les rebelles syriens prennent une base aérienne dans le nord du pays

Mardi 12 février 2013 | 13h44

BEYROUTH - Les rebelles syriens ont remporté une deuxième victoire stratégique en autant de jours, mardi, en s'emparant d'une importante base aérienne dans le nord du pays.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, une organisation de l'opposition établie à Londres, affirme que les insurgés se sont emparés de la base de Jarrah, dans la province d'Alep.

Le directeur de l'observatoire, Rami Abdoul-Rahman, a déclaré que les rebelles avaient finalement pris la base mardi, après plusieurs jours de combats sporadiques.

Plusieurs soldats auraient été tués ou blessés, tandis que d'autres ont pris la fuite face à l'avancée des rebelles.

La veille, les insurgés avaient remporté l'une de leurs plus grandes victoires stratégiques depuis le début de la guerre civile en prenant le contrôle du barrage de Furat, le plus important barrage hydroélectrique du pays.

Le base de Jarrah se trouve à proximité du barrage. Elle accueillait plusieurs avions de chasse de l'armée syrienne utilisés pour frapper les positions des rebelles à travers le pays.

Une vidéo mise en ligne par des militants montre plusieurs appareils à Jarrah. Certains sont sur la piste, tandis qu'un autre se trouve dans un hangar. Des boîtes de munitions sont empilées le long du mur.

Les combats se sont aussi poursuivis mardi en périphérie de Damas, la capitale. Des avions ont pilonné les bastions des rebelles dans plusieurs banlieues, dont Zamalka et Douma.

La Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a déclaré mardi que le nombre de personnes tuées dans la guerre civile en Syrie approchait probablement les 70 000.

Il y a six semaines, Mme Pillay avait déclaré que le bilan avait dépassé les 60 000 morts, ce qu'elle avait qualifié de «vraiment choquant».

Elle a affirmé mardi devant le Conseil de sécurité de l'ONU qu'il y avait probablement eu 10 000 nouveaux décès aux cours des dernières semaines.

Mme Pillay a estimé que la profonde division du Conseil de sécurité et son inaction depuis le début du conflit en Syrie, il y a près de deux ans, avaient été «désastreuses» et que les civils en payaient le prix.

Elle a appelé le conseil à soumettre le dossier de la Syrie devant la Cour pénale internationale.

« Retour à la page actualités

Nouvelles de © La Presse Canadienne, 2008