Chers visiteurs, Nous vous informons qu’à partir du 3 septembre, la section Actualités sera retirée du site. Merci à tous de nous avoir suivis en ligne.
Surveillez notre grille horaire pour ne pas manquer nos journaux télévisés, nos prochaines émissions d’actualité et nos documentaires d’ici et d’ailleurs. À bientôt sur nos ondes !

Consulter la grille horaire >>

Actualités

Mali: François Hollande visite Tombouctou six jours après sa libération

Samedi 02 février 2013 | 13h00

TOMBOUCTOU, Mali - Le président français François Hollande est arrivé samedi à Tombouctou, au Mali, six jours après que la légendaire ville eut été libérée du joug des islamistes par les forces françaises et maliennes.

La France a lancé son intervention militaire pour chasser les insurgés il y a trois semaines et a depuis reconquis les trois principales villes du nord du pays qui étaient contrôlées par les extrémistes depuis 10 mois.

M. Hollande avait déclaré vendredi que, durant son séjour dans l'ancienne colonie française, il discuterait de la réduction prochaine du nombre de soldats français sur le terrain dans le but de céder la place à des troupes africaines dirigées par le Mali.

Après son arrivée à Tombouctou, le président, qui était accompagné des ministres français des Affaires étrangères et de la Défense, s'est arrêté à la mosquée Djingareyber.

Des dignitaires enturbannés l'ont accueilli alors que la foule rassemblée autour du lieu de culte construit entre 1325 et 1326 criait: «Vive la France! Vive François Hollande!»

Environ 800 soldats français ont participé à l'opération visant à reprendre Tombouctou, dont des centaines de parachutistes qui ont atterri dans les dunes voisines de la cité.

La ville, une ancienne destination touristique populaire et un haut lieu du savoir musulman, était entre les mains des islamistes depuis avril.

Ces derniers ont imposé la charia aux habitants, coupant la main d'un homme suspecté de vol et fouettant les femmes et les filles osant s'aventurer en public sans être voilées.

Quelque 3500 soldats français prennent actuellement part à l'intervention en collaboration avec l'armée malienne et préparent l'arrivée d'effectifs africains qui aideront à stabiliser le vaste pays.

François Hollande a affirmé que l'autre objectif de son voyage était d'inciter les leaders maliens à amorcer un dialogue politique, sans toutefois donner de détails.

L'une des raisons expliquant pourquoi les extrémistes armés ont été capables de prendre le contrôle du nord du Mali est le coup d'État survenu en mars dans la capitale qui a plongé le pays dans le chaos.

« Retour à la page actualités

Nouvelles de © La Presse Canadienne, 2008